de fr it

Setierliquides

Ancienne mesure de capacité, utilisée en Suisse pour le vin (ital. staio, all. Eimer) et se présentant sous la forme d'un récipient de bois ouvert, parfois muni d'anses ou de bec verseur. En Suisse occidentale (Valais, Vaud, Genève, partiellement Neuchâtel), le setier, aussi appelé brante (Fribourg, Neuchâtel) ou tinne (évêché de Bâle), contenait de 18 à 48 pots locaux (soit env. 32-72 l). Au Tessin, le staio (ou staro) était l'équivalent de 8 à 22 pinte du lieu (soit 11-20 l); dans le val Poschiavo, il valait 15 boccali (12 l). En Suisse alémanique, l'Eimer (Brente à Berne, Zuber" dans les Grisons), valait de Berne jusqu'à la Reuss 24-25 pots (env. 33-48 l), en Suisse orientale 30-32 pots (env. 35-54 l), dans le corridor allant de Zurich aux Grisons 60 à 80 pots (env. 96-132 l). En 1822, Vaud fixa le setier de 30 pots à 40,5 l. Les termes de setier, brante, staio et Eimer ont survécu après l'introduction du système métrique (1877) pour désigner les récipients, mais n'ont plus de fonction métrologique (Poids et mesures).

Sources et bibliographie

  • A.-M. Dubler, Masse und Gewichte im Staat Luzern und in der alten Eidgenossenschaft, 1975