de fr it

MaurusMeyer von Schauensee

14.8.1765 à Lucerne, 26.9.1802 à Saint-Domingue, cath., de Lucerne. Fils de Franz Rudolf Dietrich (->). Frère de Franz Bernard (->), Friedrich Fridolin (->) et Ludwig (->). Célibataire. M. entra comme sous-lieutenant dans le régiment des Gardes suisses à Paris en 1784. Il se passionna pour les Lumières et les idées libérales et devint franc-maçon. Décoré pour sa bravoure durant les troubles de Paris en 1789, il rejoignit ensuite la Révolution française, prêta serment sur la Constitution en 1791 et devint citoyen français. La même année, M. entra à l'état-major général de la Garde nationale, puis devint en 1792 adjudant de celui des Pyrénées orientales durant la campagne des Pyrénées. Promu général de brigade en 1795, il combattit contre les insurgés de Vendée la même année et en Italie dès 1796. A son retour au pays en 1798, il conçut un projet de réorganisation militaire pour la République helvétique, qui ne fut pas réalisé. Il critiqua l'occupation française et sympathisa avec les opposants de Suisse centrale, tout en gardant des positions libérales modérées et en préconisant un Etat fédéral. Après son séjour en Suisse, il reprit du service dans l'armée française en Italie et fut fait prisonnier par les Autrichiens après la bataille de Mantoue (1799-1800). M. employa son temps passé en captivité à la rédaction d'études sur l'art de la guerre. Il y prenait la défense du commandant de Mantoue, ce qui le mit en désaccord avec Bonaparte en 1800, qui lui confia dès lors des commandements outre-mer. Il fut chef de l'état-major général et commandant des troupes de débarquement dans la guerre contre l'Angleterre en Méditerranée en 1801. Nommé chef de l'état-major général de l'armée française aux Antilles pour lutter contre les révoltés de Saint-Domingue en 1802, M. mourut de la fièvre jaune peu après son arrivée sur place.

Sources et bibliographie

  • G. Ribi, éd., Briefedition 1789-1802, (à paraître)
  • H. Dommann, «General Maurus Meyer von Schauensee 1765-1802 als Zeuge der französischen und helvetischen Revolution», in Innerschweizerisches Jahrbuch für Heimatkunde, 15/16, 1951-1952, 9-31
  • L. Haas, General Maurus Meyer von Schauensee und die Französische Revolution, 1956
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.8.1765 ✝︎ 26.9.1802