de fr it

Johann GeorgAmsteinle Vieux

11.11.1744 à Hauptwil, 18.2.1794 à Zizers, prot., sans doute de Wila. Fils de Hans Jakob, chirurgien, de Wila. 1775 Hortensia von Salis-Marschlins, sœur d'Ulysses. Apprentissage de chirurgien chez son père, premier compagnon à Zurich en 1761. Etudes d'anatomie, de physiologie, de chirurgie, de botanique, puis de médecine à Tübingen (1766-1769). Médecin à Hauptwil. Dès 1771, à l'appel de son beau-frère Ulysses, A. devint médecin de la famille et enseigna les sciences naturelles à l'école de Marschlins. Celle-ci fermée, il exerça la médecine à Zizers (1779-1794). Intéressé par l'économie politique, il fonda en 1778 la Société des amis de l'agriculture des Grisons, dont il édita l'hebdomadaire Der Sammler de 1779 à 1784. Il répondit par une apologie des Grisons aux critiques de Friedrich Schiller. Il étudia l'obstétrique à Paris en 1784 et fut médecin des bains de Pfäfers dès 1787. Il publia de nombreux articles de sciences naturelles et combattit les théories de Mesmer sur les vertus curatives du magnétisme. Représentant typique des Lumières, il avait une soif insatiable de savoir et s'enthousiasmait pour les tâches d'utilité publique. Thérapeute reconnu, de diagnostic sûr, A. fut aux Grisons le plus remarquable médecin de son époque.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StAGR
  • J. Gartmann, Johann Georg Amstein (1744-1794), 1956
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.11.1744 ✝︎ 18.2.1794