de fr it

Johann UlrichBilguer

21.4.1720 à Coire, 6.4.1796 à Berlin, prot., de Coire. Fils de Johann Luzius, prévôt de corporation et conseiller. Johanne Friederike Mögling, fille d'un chirurgien militaire. Etudes de médecine à Bâle (1737) et Strasbourg (1738), puis séjour à Paris. Chirurgien-major (1741) d'un régiment de cavalerie wurtembergeois déplacé à Berlin en 1742. Chirurgien-général de l'armée prussienne (1757). Docteur en médecine de Halle (1761). Membre de la Leopoldina, académie allemande des sciences naturelles (1762). Anobli par l'empereur en 1794. B. participa à de nombreuses campagnes. Traduite à plusieurs reprises, sa thèse de doctorat, qui recommandait d'éviter l'amputation des membres blessés, fit de lui le "père de la chirurgie conservatrice".

Sources et bibliographie

  • Dissertatio de membrorum amputatione rarissime administranda aut quasi abroganda, 1761
  • C. Farner, «Der Bündner Chirurg Johann Ulrich Bilguer und sein Werk über die Hypochondrie», in BM, 1963, 281-330
  • H. Müller, «Johann Ulrich von Bilg(u)er», in Gesnerus, 25, 1968, 116-120
  • W. Kaiser, «Johann Ulrich Bilguer (1720-96) und die Medizinische Fakultät Halle», in Gesnerus, 27, 1970, 85-95
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Johann Ulrich Bilger
Johann Ulrich von Bilguer
Dates biographiques ∗︎ 21.4.1720 ✝︎ 6.4.1796