de fr it

LudwigBinswanger

Portrait de Ludwig Binswanger. Photographie, 1961 (KEYSTONE / Photopress).
Portrait de Ludwig Binswanger. Photographie, 1961 (KEYSTONE / Photopress).

13.4.1881 à Kreuzlingen, 5.2.1966 à Kreuzlingen, protestant, de Kreuzlingen. Fils de Robert Binswanger. 1908 Hertha Buchenberger, fille d'Adolf, ministre des finances badois. Gymnase à Constance et Schaffhouse. Etudes de médecine à Lausanne, Zurich et Heidelberg (1900-1906). Assistant à la clinique psychiatrique du Burghölzli à Zurich dès 1906 et thèse de doctorat chez Carl Gustav Jung. Assistant de son oncle Otto Binswanger à Iéna en 1907-1908. Collaborateur dès 1908 de l'asile Bellevue (fondé par son grand-père) à Kreuzlingen, Ludwig Binswanger le dirigea dès 1911 et le transforma en une clinique psychiatrique moderne. Dès 1907, il se lia d'une amitié durable avec Sigmund Freud et commença une réflexion sur la psychanalyse. En philosophie, partant du néo-kantisme, il s'intéressa aux travaux d'Edmund Husserl, de Martin Heidegger, de Wilhelm Szilasi et développa l'analyse existentielle (Daseinsanalyse). Docteur honoris causa des Universités de Bâle (1941) et de Fribourg-en-Brisgau (1959).

Sources et bibliographie

  • H.-J. Braun et al., éd., Ausgewählte Werke in vier Bänden, 1992-1994
  • Archives Binswanger et fonds, archives de l'Université de Tübingen, Tübingen
  • G. Fichtner, éd., Correspondance Sigmund Freud, Ludwig Binswanger 1908-1938, 1995 (allemand 1992; avec bibliographie complète)
  • J. Luczak, éd., Briefwechsel Paul Häberlin, Ludwig Binswanger 1908-1960, 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 13.4.1881 ✝︎ 5.2.1966

Suggestion de citation

Fichtner, Gerhard: "Binswanger, Ludwig", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 09.01.2020, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014293/2020-01-09/, consulté le 24.10.2021.