de fr it

ThéophileBonet

Portrait du savant. Gravure anonyme (Archiv für Medizingeschichte der Universität Zürich; photographie A. & G. Zimmermann, Genève).
Portrait du savant. Gravure anonyme (Archiv für Medizingeschichte der Universität Zürich; photographie A. & G. Zimmermann, Genève).

6.3.1620 à Genève, 29.3.1689 à Genève, prot., de Genève. Fils d'André, médecin. 1652 Jeanne Spanheim, fille de Friedrich Spanheim. Cours des études inconnu. Docteur en médecine (1643?), B. pratiqua à Genève. Médecin de la ville de Neuchâtel dès 1656, il y rédigea en 1657 une nouvelle ordonnance sur l'exercice de la médecine. L'hostilité de quelques Neuchâtelois le décida à revenir à Genève en 1666. Devenu sourd vers 1670, B. se concentra sur ses études scientifiques. Persuadé que la dissection permet de découvrir les causes des maladies, ce précurseur de l'anatomie pathologique a présenté de manière ordonnée 2934 observations de 470 auteurs, dans le Sepulchretum sive Anatomia practica ("Cimetière ou anatomie pratique"), son principal ouvrage, publié en 1679.

Sources et bibliographie

  • H. Buess, «Théophile Bonet», in Gesnerus, 8, 1951, 32-52
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.3.1620 ✝︎ 29.3.1689