de fr it

Johann JakobGuggenbühl

13.8.1816 à Obermeilen, 2.2.1863 à Montreux, prot., de Meilen. Fils de Hans Jakob, agriculteur, et de Maria Hottinger. Célibataire. Etudes de médecine à Zurich et à Berne, doctorat en 1836. Ayant ouvert un cabinet médical à Matt en 1838, G. y poursuivit l'observation du crétinisme, commencée durant ses études. En 1840, il lança un premier appel pour lutter contre cette maladie. Après avoir travaillé à Hofwil auprès de Philipp Emanuel von Fellenberg pendant une année, il ouvrit en 1841 une clinique à l'Abendberg près d'Interlaken. Il y soigna jusqu'à sa mort des enfants atteints de crétinisme ou souffrant de handicaps physiques ou mentaux. Il les soumettait à une cure climatique et diététique, à des activités thérapeutiques, sans négliger l'enseignement scolaire. Jouissant d'une renommée internationale, il n'était cependant pas reconnu dans les milieux médicaux.

Sources et bibliographie

  • Briefe über den Abendberg und die Heilanstalt für Cretinismus, 1846
  • Die Heilung und Verhütung des Cretinismus und ihre neuesten Fortschritte, 1853
  • L. Kanner, «Johann Jakob Guggenbühl and the Abendberg», in Bulletin of the History of Medicine, 32, 1959, 489-502
  • R. Streuli, Johann Jakob Guggenbühl und die Kretinenheilanstalt auf dem Abendberg bei Interlaken, 1973
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.8.1816 ✝︎ 2.2.1863

Suggestion de citation

Müller, Christian: "Guggenbühl, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 20.03.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014393/2007-03-20/, consulté le 28.11.2020.