de fr it

JohannesHuber

1507 à Bâle, 9.2.1571 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Martin, aubergiste, originaire de Ravensburg. 1) Barbara Brand, 2) 1541 Margret Wölfflin, petite-fille de Werner Wölfflin. Etudes de médecine à Bâle, Paris, Montpellier et Toulouse (vers 1525-1536). Médecin à Bâle dès 1536. Recteur de l'université de Bâle en 1543-1544 (avant même d'être titulaire d'une chaire), et à nouveau en 1555-1556 et 1567-1568. Professeur de physique (1544-1549). Membre du conseil de la faculté de médecine et chargé de cours dès 1546, professeur ordinaire et médecin de la ville de 1552 à sa mort. Praticien et enseignant très apprécié, attaché à la tradition antique et médiévale, H. fut peu à peu supplanté par son jeune collègue et futur successeur Felix Platter.

Sources et bibliographie

  • M.-L. Portmann, «Der Basler Stadtarzt Johannes Huber», in Gesnerus, 38, 1991, 81-91
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1507 ✝︎ 9.2.1571

Suggestion de citation

M.F. Koelbing, Huldrych: "Huber, Johannes", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.01.2015, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014416/2015-01-29/, consulté le 26.10.2020.