de fr it

AugustinSalzmann

1653, 22.9.1720 à Lucerne, cath., de Ruswil. 1689 Lucilla Giger. Paysan aisé et chirurgien, S. fut soupçonné d'hérésie et arrêté en 1706 avec le meunier Hans Jost Schmidlin. Accusé d'être dans l'erreur, mais non d'hérésie, sa condamnation se limita à une demande de pardon public. A nouveau arrêté en 1713, il lui fut notamment reproché de lire la Bible, ce qui était interdit, et de tenir des propos scandaleux sur les indulgences, le purgatoire et le culte marial; condamné à la détention à vie, il conserva cependant le droit de soigner des malades. Il demeura en prison jusqu'à sa mort, malgré des expertises théologiques favorables à sa libération. Comme Jakob Schmidlin, S. fit partie d'un mouvement religieux de la campagne lucernoise; ses adeptes critiquaient, à partir de leur lecture de la Bible, la manière dont l'Eglise catholique exploitait la piété.

Sources et bibliographie

  • W. Brändly, Geschichte des Protestantismus in Stadt und Land Luzern, 1956
  • H. Wicki, Staat, Kirche, Religiosität, 1990, 125-126
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1653 ✝︎ 22.9.1720