de fr it

ThomasWandeler

probablement en 1652 . Surnommé Rigelithommen, meunier au moulin de Fontannen dans la commune de Menznau. W. serait l'auteur d'un récit millénariste (Weissagung), dont des copies circulèrent du XVIIe au XIXe s. principalement dans la campagne lucernoise, et connu aussi sous le nom de prophétie de Nicolas de Flue. Le texte est assurément antérieur à 1682. On en conserve des copies manuscrites du premier quart du XIXe s. Il fut imprimé sans nom d'auteur en 1832 (Bürgerbibliothek de Lucerne). Par son style et son contenu, l'ouvrage s'inscrit dans l'abondante production prophético-apocalyptique du XVIIe s. Il considère l'histoire comme progression inexorable vers la décadence des mœurs et de la société; il critique l'époque présente et l'ordre politique, mais laisse entrevoir, au-delà d'un temps de détresse, de misère et de guerre, l'esquisse d'une ère paradisiaque et catholique, où règneront amour, unité et confiance. L'ouvrage reflète probablement des expériences vécues à l'époque de la guerre des Paysans (1653), qui marqua l'Entlebuch, mais il se fonde aussi sur des matériaux plus anciens. Le potentiel politique contenu dans sa critique du pouvoir et dans le souvenir de la guerre des Paysans lui permit de jouer un rôle important lors de la seconde guerre de Villmergen (1712), lors de la révolte de Ruswil (1799), dans les débats autour de la Constitution lucernoise (1831-1832) et au moment du Sonderbund. En 1914 encore, la Schweizerische Kirchenzeitung et le Vaterland se préoccupèrent de ce texte.

Sources et bibliographie

  • Copies des Weissagungen de Thomas Wandeler (une de 1799 et plusieurs non datées), StALU
  • M. Wandeler, «Eine politische Prophezeiung», in Gfr., 103, 1950, 118-178
  • M. Merki-Vollenwyder, Unruhige Untertanen, 1995, 177-184
En bref
Dates biographiques ✝︎ probablement en 1652