de fr it

Christian EmanuelZimmermann

1730, 1815 à Paris, de Luthern. Fils d'Ulrich, maître de langues à Toul (Lorraine). Magdalena Vogelsang, de Soleure. Bien qu'il n'ait pas été admis à la bourgeoisie lucernoise, Z. mena dès 1747 une carrière d'officier au service de France. Il participa à la guerre de Sept Ans (1756-1763) et devint colonel (1768), brigadier (1781), puis maréchal de camp d'infanterie (1787). Auteur des Essais de principes d'une morale militaire (1769), il lutta contre le clientélisme et le monopole exercé par les patriciats urbains sur les postes d'officiers au sein des régiments de Gardes suisses. En 1792, Z. figura avec ses frères Josef (1733) et Ludwig (1738), ainsi que son fils Alexander (1759) parmi les défenseurs des Tuileries. Comte d'Empire autrichien et propriétaire d'un régiment au service de Sardaigne (1793). Chevalier de l'ordre de Saint-Louis.

Sources et bibliographie

  • Th. von Liebenau, «Die Zimmermann von Hilferdingen», in Katholische Schweizer-Blätter, 3, 1887, cah. 10
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Egloff, Gregor: "Zimmermann, Christian Emanuel", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.01.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014525/2013-01-24/, consulté le 21.10.2020.