de fr it

François-IsaacMayor

16.5.1779 à Bière, 4.10.1854 à Genève, prot., de Ballens et de Genève (1815). Fils de Georges, commissaire à terrier, et de Marianne Monthoux. Louise Carrel, fille d'Etienne, propriétaire d'une quincaillerie à Genève. Apprentissage de chirurgien à Berne, études à l'institut médico-chirurgical de Zurich et plusieurs séjours d'étude à Paris (1793-1801), doctorat en médecine à Montpellier (1808). M. exerça son art d'abord à Vevey (dès 1802), puis à Genève (dès 1808). Très apprécié pour son humanité, il reçut la bourgeoisie de Genève pour les services rendus lors de l'épidémie de typhus de 1814. Il se rendit célèbre en 1818 par sa découverte des bruits du cœur du fœtus et donna en 1835 le premier cours de médecine légale à l'académie de Genève. Naturaliste et archéologue, M. découvrit en 1833 la station magdalénienne de Veyrier. Membre de la Constituante (1842), du Conseil municipal (législatif) et du Conseil administratif (exécutif) de la ville de Genève, député au Grand Conseil (1846-1848). Cofondateur et bienfaiteur du Musée académique (1818), cofondateur du Journal de Genève (1826), membre de l'Association du 3 mars (1841).

Sources et bibliographie

  • J. Olivier, «Le Dr François Mayor, de Genève (1779-1854) et la découverte des bruits du cœur fœtal», in Revue médicale de la Suisse romande, 65, 1945, 481-501
  • Le docteur François Mayor et sa famille, 1997
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 16.5.1779 ✝︎ 4.10.1854