de fr it

JakobMoleschott

9.8.1822 à Bois-le-Duc (Pays-Bas), 20.5.1893 à Rome, prot., Néerlandais. Fils de Johannes Franciscus Gabriel, médecin à Leyde, et de Maria Antonia van der Monde. 1849 Sophie Strecker, fille de Georg, négociant en vins, de Mayence. Etudes de médecine à Heidelberg (1842-1845, doctorat). Privat-docent de physiologie dans cette université (1847-1854). Professeur de physiologie à Zurich (1856-1861), à Turin (1861-1879) et à Rome (depuis 1879). A Zurich, M. dirigea des expériences sur la régulation cardiaque et sur les transformations sanguines lors de maladies, qui provoquèrent notamment des réactions des opposants à l'expérimentation animale. Important représentant du matérialisme scientifique, il prononça une allocution remarquée au jubilé de l'université de Zurich en 1883.

Sources et bibliographie

  • La circulation de la vie, 1866 (all. 1852)
  • Für meine Freunde, 1894, surtout 275-316 (autobiogr. posthume)
  • DSB, 9, 456-457
  • U. Hagelhans, Jacob Moleschott als Physiologe, 1985
  • NDB, 17, 723-725
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 9.8.1822 ✝︎ 20.5.1893