de fr it

PaulNiehans

28.11.1882 à Berne, 1.9.1971 à Montreux, protestant, de Berne et La Tour-de-Peilz (1941). Fils de Paul, professeur de médecine et directeur de la division chirurgicale de l'hôpital de l'Île à Berne, et de Nanny (Anna) Franziska Helena née Kaufmann, de Bâle. Vraisemblablement petit-fils illégitime de l'empereur Frédéric III. 1925 Barbara Coralie Marsh, ressortissante britannique. Etudes de théologie (1904-1905), pasteur bernois en 1906. Etudes de médecine à Zurich et autres lieux, dès 1906, doctorat en 1914. Paul Niehans exerça essentiellement à la clinique La Prairie à Montreux. Partant de l'endocrinologie traditionnelle, il développa, vers 1931, la cytothérapie (injection de cellules fraîches prises sur des fœtus de moutons); connue sous l'appellation de thérapie cellulaire ou thérapie de cellules fraîches, cette méthode est controversée par la médecine classique. Parmi les nombreux patients de Paul Niehans, souvent très connus, on peut citer le pape Pie XII. Professeur honoraire de l'université de Saint-Domingue (République dominicaine) en 1957.

Sources et bibliographie

  • Die Zellulartherapie, 1954
  • E. Wolff, «Vor 50 Jahren», in Bulletin des médecins suisses, 83, 2002, 176-177
  • H.-G. Hofer, «Frischzellen-Fama», in Arzneimittel des 20. Jahrhunderts, éd. N. Eschenbruch et al., 2009, 229-254
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.11.1882 ✝︎ 1.9.1971

Suggestion de citation

Wolff, Eberhard: "Niehans, Paul", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 06.08.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014571/2009-08-06/, consulté le 27.10.2020.