de fr it

Jean-AntoineSarasin

25.4.1547 à Lyon, 30.12.1598 à Genève, prot., de Lyon et de Genève (1555). Fils de Philibert (->). 1) 1572 Marie Truchet, fille de Jean, 2) 1591 Lucrèce Biandra, fille d'Alphonse. Docteur en médecine à Montpellier (1573), médecin de l'hôpital de Genève (1572-1586), S. a une clientèle distinguée, qui comprend plusieurs membres de la noblesse. Lecteur en médecine à l'académie (1584). S. est l'auteur d'un commentaire sur la peste (1571), attribuant la transmission du fléau à des empoisonneurs, et d'une traduction restée classique des œuvres de Dioscoride Pedanios en latin. Membre du Conseil des Deux-Cents (1574).

Sources et bibliographie

  • Livre du Recteur, 5, 461
  • O. Reverdin, «Exposé, en forme de causerie, sur le Dioscoride de Jean-Antoine Sarasin», in Médecine et morale dans l'Antiquité, éd. H. Flashar et al., 1997, 365-381
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.4.1547 ✝︎ 30.12.1598