de fr it

FriedaAlbiez

23.1.1876 à Bâle, 23.6.1922 à Bâle, cath., Allemande, de Bâle dès 1911. Fille de Joseph, monteur, et de Maria Anna Turgi. Célibataire. Ecole catholique de Bâle, puis apprentissage de repasseuse, à cause du décès de son père. A. travailla ensuite chez plusieurs familles de Bâle. Une grave maladie l'empêcha d'entrer dans une congrégation française. Vers 1900, elle ouvrit une blanchisserie. Elle fonda une société de repentir en 1910 et acheta en 1913 une propriété pour créer un foyer (Sankt Katharinaheim), avec ateliers d'apprentissage, en faveur des «jeunes filles déchues et moralement menacées», d'où naquit une communauté de sœurs. Fondatrice de l'œuvre de Sainte-Catherine (Sankt Katharinawerk) active de nos jours dans toute la Suisse, A. fut l'une des femmes les plus engagées dans le domaine social et caritatif, notamment en faveur des femmes, au sein de la communauté catholique de Bâle.

Sources et bibliographie

  • B. Mumenthaler-von Blarer, Frieda Albiez und ihr Werk, 1963
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.1.1876 ✝︎ 23.6.1922
Indexation thématique
Mouvements sociaux / Assistance