de fr it

LudwigWille

30.3.1834 à Buchdorf (Bavière), 6.12.1912 à Bâle, cath.-chr., Allemand, bourgeois d'honneur de Bâle (1887). 1) Emilie von Melzel, 2) Auguste Seiler. Etudes de médecine à Munich et Erlangen, examen d'Etat (1858). Médecin assistant à Munich (1860), puis à Göppingen (dès 1863). W. fut directeur des asiles d'aliénés de Münsterlingen (1864), de Rheinau (1867) et de Saint-Urbain (1873). Médecin-chef de la section psychiatrique de l'hôpital des bourgeois de Bâle (1875). Premier directeur de l'établissement psychiatrique de Friedmatt à Bâle (clinique avec pavillons isolés construite en 1886). Sa vision et ses œuvres s'inspiraient de Wilhelm Griesinger, qui avait émis l'idée que les maladies de l'esprit sont des maladies du cerveau. Il étudia la relation entre les maladies physiques et les troubles mentaux et soutint la théorie selon laquelle la psychose n'a qu'un lien marginal avec l'affection corporelle. W. était un partisan de la pratique du no restraint, venue d'Angleterre, qui préconisait de renoncer complètement à des moyens coercitifs pour traiter les malades mentaux; il fut l'un des premiers à introduire cette méthode en Suisse.

Sources et bibliographie

  • C. Meyer, Ludwig Wille, 1973
  • Th. Haenel, Zur Geschichte der Psychiatrie, 1982
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.3.1834 ✝︎ 6.12.1912