de fr it

Jean-AndréVenel

Portrait en médaillon à l'eau-forte figurant dans Sammlung von Bildnissen gelehrter Männer und Künstler, publié à Nuremberg en 1794 par Christoph Wilhelm Bock (Musée historique de Lausanne).
Portrait en médaillon à l'eau-forte figurant dans Sammlung von Bildnissen gelehrter Männer und Künstler, publié à Nuremberg en 1794 par Christoph Wilhelm Bock (Musée historique de Lausanne).

28.5.1740 à Morges, 9.3.1791 à Orbe, prot., du Vernay (auj. comm. Bursins et Luins) et, en 1764, d'Orbe. Fils de Jean-François, chirurgien-barbier et perruquier, et de Françoise-Elizabeth Guex. 1) 1765 Marianne Jaccard, fille de Pierre (?), banneret de Sainte-Croix, 2) 1786 Emilie Pavillard, fille de Charles, capitaine de grenadiers au service de France. Apprentissage de chirurgien chez François-David Cabanis à Genève, séjours de perfectionnement à Montpellier, Paris et Strasbourg. Chirurgien à Orbe et Yverdon. V. fut au service du comte Potocki de 1770 à 1775. En 1778, il ouvrit à Yverdon la première école pour sages-femmes de Suisse. V. se tourna ensuite vers l'orthopédie, domaine alors tout récent, et créa en 1780 la première clinique orthopédique connue au monde à l'Abbaye à Orbe, ce qui lui valut d'être considéré comme le père incontesté de cette discipline.

Sources et bibliographie

  • E. Olivier, «Jean-André Venel», in L'éveil médical vaudois 1750-1850, 1987, 50-102
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.5.1740 ✝︎ 9.3.1791