de fr it

HeinrichRyhiner

vers 1490 à Brugg, 18.4.1553 à Bâle, prot., de Brugg, et, en 1518, de Bâle. Fils présumé de Hans Heinrich Richiner, boulanger, membre du Conseil. 1) NN Murer, belle-fille de Jakob Meyer (zum Hasen), 2) Elisabeth Rössler, fille d'Ulrich. Etudes à Bâle (1508-1509). Procureur de la cour épiscopale (1515), secrétaire du Conseil (1524-1534), R. fut membre du collège des députés (dès 1532) et chancelier de Bâle (1534-1553). Membre du Grand Conseil dès 1542, il fut souvent chargé de missions diplomatiques. Ami d'Œcolampade, il adopta la foi réformée. Dans sa chronique de 1525, consacrée au soulèvement paysan dans la campagne bâloise, en Alsace et dans le Brisgau, R. condamna la révolte, mais critiqua la manière forte employée contre les paysans en Alsace.

Sources et bibliographie

  • Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 1, 205-206
  • M. Banholzer, «Zur Herkunft des Basler Stadtschreibers Heinrich Ryhiner (ca. 1490-1553)», in Jurablätter, 54, 1992, 124-125
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1490 ✝︎ 18.4.1553