de fr it

Anna MariaJungck-Reinhardt

7.11.1868 à Tellicherry (sud de l'Inde), 19.7.1943 à Berne, prot., de Bâle. Fille de Louis Philipp, missionnaire et propriétaire d'une imprimerie, et Anna Götz, fille d'un négociant en soieries. Sœur de Friedrich Reinhardt. 1895 Hermann Jungck, commerçant. Très jeune, J. dut tenir le ménage à la place de sa mère décédée. En 1891, elle fut la seule femme à prendre part à la fondation de la Ligue antialcoolique bâloise. Elle vécut en Alsace, puis à Bâle. En 1906, elle adhéra à la Ligue suisse des femmes abstinentes, dont elle préside le groupe bâlois de 1912 à 1940. Fondatrice du Foyer du soldat à Bâle (1914) et cofondatrice du Centre de liaison des associations féminines de Bâle (1916). Dès 1923, elle mit sur pied une cantine mobile approvisionnant les ouvriers du bâtiment en boissons et repas chauds, afin de lutter contre la consommation courante d'eau-de-vie comme substitut alimentaire.

Sources et bibliographie

  • Arch. de la Mission de Bâle, Bâle
  • Coll. d'articles de presse biogr., StABS
  • R. Zürcher, Von Apfelsaft bis Zollifilm, 1996
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Anna Maria Jungck (nom de mariage)
Anna Maria Reinhardt (nom de naissance)
Dates biographiques ∗︎ 7.11.1868 ✝︎ 19.7.1943

Suggestion de citation

Alder, Barbara: "Jungck-Reinhardt, Anna Maria", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.10.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014804/2013-10-17/, consulté le 20.01.2021.