de fr it

RobertKrebs

23.6.1898 à Madretsch (auj. comm. Bienne), 25.7.1982 à Bâle, d'Oppligen. Fils de Gottfried, horloger. 1928 Frieda Klein. K. passa sa jeunesse à Bienne et fit un apprentissage de serrurier à Neuchâtel. Il se rallia aux Jeunesses socialistes en 1917, aux vieux communistes en 1918 et, avec eux, passa au parti communiste suisse en 1921; membre du parti du travail après la Deuxième Guerre mondiale. Etudiant ouvrier à l'université de l'Ouest à Moscou, puis métallurgiste (1923-1925). Rédacteur des journaux Kämpfer (1928-1930) et Basler Vorwärts (1930-1935), secrétaire de la section cantonale du parti jusqu'en 1940. Le parti ayant été interdit en 1940, K. devenu chômeur passa 1400 jours dans un camp de travail obligatoire. Auxiliaire à la bibliothèque universitaire de Bâle (1944-1953), rédacteur de Vorwärts (1953-1976). Député au Grand Conseil bâlois (1932-1940, 1947-1968 - limitation de la durée du mandat - et 1972-1976). Plusieurs fois emprisonné pour des motifs politiques, K. assuma vers 1930 des fonctions dirigeantes dans le parti, où il représentait l'extrême-gauche. Après la Deuxième Guerre mondiale, il se distingua en tant que spécialiste des assurances sociales.

Sources et bibliographie

  • B. Studer, Un parti sous influence, 1994
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.6.1898 ✝︎ 25.7.1982