de fr it

RudolfSarasin

23.2.1831 à Bâle, 16.1.1905 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Carl, fabricant de rubans de soie, et de Salome Heusler. Petit-fils de Jakob (->) et de Leonhard Heusler. Neveu d'Andreas Heusler. 1) 1856 Emilie Stehlin, fille de Hans Georg Stehlin, 2) 1896 Anna Thiersch, fille de Heinrich Wilhelm Josias, professeur de théologie. Formation dans la fabrique paternelle, séjours en France et en Grande-Bretagne. Entré dans l'entreprise en 1855, S. dut de plus en plus se charger de la direction, en raison des fonctions politiques de son frère Karl (->). En 1861, il s'occupa ainsi de la fondation d'une filiale à Lörrach et de la reprise d'une fabrique à Sissach. Les frères se partagèrent l'affaire en 1882, S. créant la maison Rudolf Sarasin & Cie. Député au Grand Conseil de Bâle-Ville (1867-1899). Actif dans la Société d'utilité publique (président en 1871), cofondateur de l'école professionnelle féminine (1878), S. s'engagea en outre pour la fondation de l'Association évangélique ouvrière (1894) et la réalisation du sanatorium bâlois de Davos (1896). Membre du conseil de l'Eglise évangélique réformée (1892-1898).

Sources et bibliographie

  • K. Koechlin, «Rudolf Sarasin 1831-1905», in Basler Jahrbuch, 1907, 1-34
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.2.1831 ✝︎ 16.1.1905