de fr it

WilhelmSchmidlin

24.6.1810 à Bâle, 11.1.1872 à Bâle, prot., de Giebenach et, en 1835, de Bâle. Fils de Samuel, passementier, et de Maria Beck. 1839 Sara Fischer, fille de Niklaus, marchand drapier. Grâce à la Société de bienfaisance et d'utilité publique de Bâle, S. put, en dépit de sa condition modeste, faire des études de mathématiques à l'université de cette ville. Maître au gymnase dès 1830, il participa activement à la réorganisation des écoles secondaires bâloises et devint le premier recteur de l'école des arts et métiers et gymnase réal nouvellement créé (1852). Ouvert aux technologies ferroviaires émergentes, S. fut l'un des fondateurs de la Compagnie du Central-Suisse (1853). D'abord membre du conseil d'administration, il passa à la direction en 1857, renonçant alors à son activité scolaire. Représentant de l'Association conservatrice des bourgeois au Grand Conseil de Bâle-Ville (1846-1872). Docteur honoris causa de l'université de Bâle (1851).

Sources et bibliographie

  • C. Oswald, Wilhelm Schmidlin 1810-1872, 1965
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 24.6.1810 ✝︎ 11.1.1872