de fr it

Anton RoyGanz

25.4.1903 à Chicago, 16.12.1993 à Lausanne, prot., de Zurich. Fils de Rudolph (->). 1) Ida Cederbaum, Allemande, 2) Juliette Petit-Normand, Française, 3) Cecilia Nordfors-Raitio, Finlandaise. Ecoles à Zurich et New York, études aux universités de Bâle et de Berlin, doctorat en droit à Bâle (1927). Avocat à Bâle (1931). Procureur du canton de Bâle-Ville (1932-1941, G. participe en 1935 à l'affaire Jacob), président de la cour pénale et de la chambre pénale des mineurs de Bâle-Ville (1941-1945). Membre actif du parti socialiste, député au Grand Conseil de Bâle-Ville (1935-1945), G. est avec Eduard Zellweger l'un des premiers socialistes nommés chefs de missions diplomatiques. Il est ministre (et dès 1957 ambassadeur) de Suisse à Varsovie (1945-1948), Helsinki (1948-1954), Téhéran (1954-1959), Belgrade (1959-1964), Moscou (1964-1966) et Alger (1966-1968). Après sa retraite en 1968, il est chargé par le Conseil fédéral d'étudier la création d'un institut suisse pour l'étude des conflits et la protection de la paix (rattaché à la Fondation suisse pour la paix, fondée en 1988).

Sources et bibliographie

  • Documentation du DFAE
  • Fonds, AfZ
  • Ch. Stirnimann, Die ersten Jahre des "Roten Basel", 1988
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 25.4.1903 ✝︎ 16.12.1993