de fr it

RenéNaville

15.7.1905 à Cologny, 13.2.1978 à Estoril (Portugal), prot., de Genève. Fils de Paul, notaire, et d'Emilie Marguerite Soret. Petit-fils d'Ernest (->), neveu d'Adrien (->). 1) 1934 Eliane de Diesbach, fille de Roger de Diesbach (divorce en 1950), 2) Elvira Morcillo-Cobo, Espagnole. Ecole nouvelle de Glarisegg, études de droit à Genève, Bâle et Berlin, licence à Genève. Correspondant à Londres et à Berlin du Journal de Genève. Après un stage dans l'étude d'Albert Picot (1930-1931), N. entra au Département politique en 1931. Envoyé à Paris en 1933, il fut gérant du consulat de Suisse (1941-1944). Il intervint auprès des services français et allemands sous l'Occupation pour protéger les ressortissants suisses, notamment israélites, ainsi que ceux des Etats dont la Suisse assumait la représentation diplomatique. Chargé d'affaires à Caracas (1945-1949), puis à Jakarta (1952-1954). Ambassadeur à Santiago du Chili (1954-1959), puis à Pékin (1959-1962) et à Lisbonne (1963-1970). Auteur de publications historiques et poétiques (en partie traduites du chinois).

Sources et bibliographie

  • Documentation du DFAE
  • A. Fleury, «Les activités diplomatiques suisses en France, 1940-1944», in Relations internationales, 108, 2001, 525-544
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 15.7.1905 ✝︎ 13.2.1978

Suggestion de citation

Perrenoud, Marc: "Naville, René", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 02.11.2010. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014872/2010-11-02/, consulté le 21.10.2020.