de fr it

Affaire deGachnang

Hektor von Beroldingen ayant essayé de ramener à la foi catholique le village presque entièrement protestant de Gachnang, dont il était seigneur, une querelle éclata à propos des croix tombales. En mai 1610, une noce donna lieu à un surcroît d'hostilités, qui aboutirent au pillage de la cave du château et à la destruction de la chapelle catholique. Près de 800 protestants, rassemblés au son de la cloche, y participèrent. Les cinq cantons catholiques cosouverains de la Thurgovie voulurent agir sévèrement contre les pillards et contre Zurich. La tension entre Confédérés atteignit un point tel que l'on se préparait à la guerre quand Berne put offrir sa médiation. Les paroissiens protestants impliqués furent condamnés à des peines de prison et à des amendes, dont Zurich paya la plus grande partie. Le cimetière et les biens de la cure durent aussi être partagés entre les deux confessions.

Sources et bibliographie

  • H. Stösser, Der Gachnanger Handel 1610, 1965

Suggestion de citation

Giger, Peter: "Gachnang, affaire de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.05.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014889/2005-05-11/, consulté le 02.12.2020.