de fr it

Henry deTorrenté

5.11.1893 à Sion, 28.3.1962 à Londres, cath., de Sion. Fils d'Henri (->) et d'Ida Marie Françoise de Riedmatten. Anne Marie de Courten, fille de Charles Albert. Etudes de droit et de sciences commerciales et sociales à Berne, Bâle et Genève. Avocat-notaire (dès 1919), stages dans l'économie privée en Angleterre. Dès 1922, collaborateur du Département fédéral de l'économie publique, T. participe à des conférences internationales dans le domaine de la législation sociale. Dès 1929, il dirige le service commercial de la légation de Suisse à Paris. En 1940, il reste à Paris, tandis que le ministre Walter Stucki suit le gouvernement français à Vichy, avant de revenir à Berne en 1941. Nommé en 1942 à la Division du commerce, il est délégué du Conseil fédéral aux accords commerciaux, notamment pour négocier avec la France, l'Espagne, le Portugal et les Alliés. Promu ministre de Suisse (1945), il est chargé en 1946 de diriger la représentation diplomatique et consulaire en Chine, où il installe à Nankin la première légation de Suisse du pays. Dès 1948, il représente la Suisse à Londres. Ministre (1955), puis ambassadeur (1957-1960) à Washington, il maîtrise les problèmes complexes des relations avec les Etats-Unis (notamment à cause des aspects bancaires, horlogers et scientifiques). Docteur honoris causa de l'université de Genève (1959). Colonel EMG.

Sources et bibliographie

  • Documentation du DFAE
  • J. Fayard-Duchêne, «Du val d'Anniviers à Sion: la famille de Torrenté des origines à nos jours», in Vallesia, 61, 165-177
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.11.1893 ✝︎ 28.3.1962

Suggestion de citation

Perrenoud, Marc: "Torrenté, Henry de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.02.2014. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014901/2014-02-25/, consulté le 17.01.2021.