de fr it

René deWeck

Portrait du ministre. Huile sur toile réalisée par Ernest Hiram Brülhart, vers 1934 © Musée d'art et d'histoire Fribourg.
Portrait du ministre. Huile sur toile réalisée par Ernest Hiram Brülhart, vers 1934 © Musée d'art et d'histoire Fribourg.

14.5.1887 à Fribourg, 12.6.1950 à Berne, cath., de Fribourg. Fils de Philippe, industriel, et de Marguerite de Boccard. Petit-fils de Rodolphe (->), cousin germain de Bernard (->). 1933 à Paris Blanche Bontemps, Française. Ecole des chartes à Paris, études de droit à Fribourg (doctorat en 1911) et Munich. Attaché de légation à Londres (1913-1917), collaborateur au Département politique à Berne (1917), secrétaire de 2e classe (1918) et conseiller (1920) à la légation de Paris, ministre de Suisse à Bucarest (1933-1945) et à Rome (1945-1950). A Bucarest, de W., germanophobe et très tôt conscient des menaces d'expansion du nazisme et de ses conséquences, s'efforça de défendre les intérêts de la Suisse, représenta ceux de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis, appuya la famille royale de Roumanie et intervint en faveur des juifs. Poète, romancier, essayiste (La Suisse parmi les nations, 1947), il tint dès 1913 une chronique des lettres romandes au Mercure de France et considérait son activité littéraire comme principale.

Sources et bibliographie

  • S. Roth, éd., Journal de guerre (1933-1945), 2001
  • Fonds, BCUF
  • Francillon, Littérature, 2, 387-389
  • Ph. de Weck, René de Weck, 2002
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 14.5.1887 ✝︎ 12.6.1950