de fr it

Pierre-NicolasChenaux

La fontaine avec la statue en souvenir du «défenseur des libertés du peuple», érigée en 1933 à Bulle. Carte postale des années 1950 (Bibliothèque cantonale et universitaire Fribourg, Collection de cartes postales).
La fontaine avec la statue en souvenir du «défenseur des libertés du peuple», érigée en 1933 à Bulle. Carte postale des années 1950 (Bibliothèque cantonale et universitaire Fribourg, Collection de cartes postales).

26.2.1740 à La Tour-de-Trême, 4/5 mai 1781 près de Posieux, catholique, de La Tour-de-Trême. Fils de Claude Joseph Chenaux, riche paysan et châtelain, et de Marie Marguerite Repond. 1767 Anne Claude Guerrin, fille de Pierre Guerrin. Après avoir effectué un voyage de formation à l'étranger, Pierre-Nicolas Chenaux fut nommé aide-major des milices fribourgeoises en 1761. Riche et entreprenant, dans la Gruyère opulente de l'époque, il se voua aux affaires (immobilier, tannerie, fromage, grains, mines, élevage muletier), mais sans succès. Déçu également dans ses ambitions militaires (on lui préféra un patricien pour le grade de major), le Gruérien réussit mieux en politique. Son franc-parler et ses virulentes critiques envers le régime patricien lui aliénèrent certes des sympathies, mais lui assurèrent une indéniable popularité, qu'accentua sa belle prestance. Acculé à la faillite en 1780, Chenaux choisit la fuite en avant en tentant de renverser le gouvernement: c'est la «révolution Chenaux» de 1781 (soulèvement Chenaux). Son échec lui coûta la vie. Victime de la procédure infamante de damnatio memoriae prévue par la Caroline, l'homme fut oublié jusqu'en 1848, date où le régime radical le réhabilita officiellement. En 1933, une statue monumentale fut érigée à Bulle en l'honneur du «défenseur des libertés du peuple».

Sources et bibliographie

  • Zurich, Pierre de: «Pierre-Nicolas Chenaux 1740-1781», in: Annales fribourgeoises, 23, 1935, pp. 34-49, 74-80, 109-128, 143-156, 171-184.
  • Andrey, Georges: «L'odyssée posthume de Pierre-Nicolas Chenaux (1781-1981)», in: Histoire et légende. Six exemples en Suisse romande: Baillod, Bonivard, Davel, Chenaux, Péquignat et Farinet, 1987, pp. 59-71.
  • Andrey, Georges: «Pierre-Nicolas Chenaux, de la "damnatio memoriae" au culte du souvenir», in: Annales fribourgeoises, 61/62, 1994/1997, pp. 187-194.
  • Andrey, Georges: «Le monument Chenaux. La fête, le symbole», in: Cahiers du Musée gruérien, 1997, pp. 57-70.
  • Andrey, Georges: «Les métamorphoses du héros de la liberté. Chenaux à l'assaut de l'ancien régime (1781-1798)», in: Fribourg 1798. Une révolution culturelle?, 1998, pp. 21-27.
Complété par la rédaction
  • Kurschat, Serge: Pierre-Nicolas Chenaux. Le révolté gruérien, 2017.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 26.2.1740 ✝︎ 4/5 mai 1781

Suggestion de citation

Andrey, Georges: "Chenaux, Pierre-Nicolas", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 14.07.2005. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/014954/2005-07-14/, consulté le 18.09.2021.