de fr it

LouiseDives

Mentionnée dès 1435 à Fribourg, 1487 à Bâle. Fille de Pierre (✝︎1430), patricien et conseiller de Fribourg, et de Margareta von Düdingen. Riche héritière, D. fut semble-t-il fiancée tant à Jean de Lucinge, noble savoyard, qu'au Fribourgeois Heinzmann Velga et au Bernois Heinrich von Ringoltingen. Harcelée par ses trois prétendants, D. entra au couvent des dominicaines an den Steinen à Bâle (1445) et remit ses biens à sa mère. Après le mariage de celle-ci avec Rudolf, père de Heinrich von Ringoltingen, D. annula sa donation. Cette situation contribua au déclenchement, en 1447, de la guerre entre Berne, alliée à la Savoie, et Fribourg. Avec la paix de Morat (1448) les biens furent rendus à la mère. D. fut la dernière représentante de sa famille.

Sources et bibliographie

  • Sammlung bernischer Biographien, 2, 1896, 182-184
  • H. de Vevey, 142 généal. de familles fribourgeoises, ms., 1934-1975 (BCUF)
  • S. Jäggi, «Eine savoyische Streitschrift gegen Freiburg aus dem Jahr 1448», in FGB, 68, 1991, 129-135
  • Vom Pater noster zur Alma mater, 1996, 7-10
En bref
Dates biographiques Première mention 1435 ✝︎ 1487