de fr it

JeanGambach

vers 1403 à Fribourg, début juin 1474 à Fribourg, de Fribourg (1422). Fils de Wilhelm, forgeron et banneret issu d'une famille ayant quitté Guggisberg au XIIIe s., et de Compagna Huser. 1) une fille de Rolet Favre, 2) Alexia Bugniet, 3) Jeanne de Gallera, née Vignier. G. fut banneret du quartier de l'Hôpital (1430-1433), membre du Petit Conseil (1437), bourgmestre (1438-1441), recteur de la fabrique de la collégiale de Saint-Nicolas (1441). En 1442, il obtint une lettre d'armoiries de l'empereur Frédéric III. Trésorier en 1446-1447. Après la fusion de l'entreprise familiale avec celles de Stadler, Aigre et Bugniet, il se trouva à la tête d'une florissante fabrique de faux. Après la guerre de Savoie, le duc Albert d'Autriche destitua plusieurs membres du Conseil, dont G., et les tint prisonniers à Fribourg-en-Brisgau (1449). Avoué des couvents de La Maigrauge (1451) et d'Hauterive (1452). A la tête du parti savoyard dès 1450, après le passage de Fribourg sous la suzeraineté de la Savoie (1452), G. fut à plusieurs reprises avoyer (1453-1456, 1460-1462, 1465-1468). Il prépara le rapprochement avec Berne (renouvellement de la combourgeoisie en 1454) et la Confédération. Etant l'un des bourgeois les plus riches de Fribourg (septième rang dans le rôle fiscal de 1445), en temps de crise il avança de grosses sommes d'argent à sa ville. G. n'eut pas d'enfants et légua la plus grande partie de sa fortune à l'hôpital de Notre-Dame de Fribourg, à des confréries et à des couvents (testament du 24 mai 1474).

Sources et bibliographie

  • AHér.S, 33, 1919, 80-82
  • J. Niquille, «Un avoyer fribourgeois du XVe s. Jean Gambach», in RSH, 1, 1951, 1-38
  • P. de Castella, Les Fribourgeois qui ont fait de leur ville le 10e canton suisse, 1996, 127-128 et tableau 45
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ vers 1403 ✝︎ début juin 1474