de fr it

FrançoisRouiller

13.4.1740 à Sommentier, après 1811, cath., de Sommentier. Fils de Jacques, paysan, et de Françoise Richoz. 1777 Françoise Oberson, fille d'Antoine, paysan. En 1765, R. entre au service de France qu'il quitte en 1773 pour ouvrir à Paris un florissant commerce de vins. Membre fondateur du Club helvétique, R. en est le trésorier puis le commissaire. Mais son extrémisme révolutionnaire l'en fait expulser en 1791. Ami de Jean-Paul Marat, il l'abrite chez lui pendant deux mois. En automne 1794, R. implore la clémence des autorités parisiennes qui l'ont fait emprisonner. En 1797, il signe avec d'autres de ses compatriotes la pétition de Frédéric-César de La Harpe au Directoire en faveur d'une intervention française en Suisse. Par la suite, il revient à Sommentier où il est paysan.

Sources et bibliographie

  • Fichier, AEF
  • A. Méautis, Le club helvétique de Paris (1790-1791) et la diffusion des idées révolutionnaires en Suisse, 1969
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.4.1740 ✝︎ après 1811