de fr it

Hans KonradBondt

14.9.1767 à Schönengrund, 1817 près de Philadelphie (Etats-Unis), prot., de Hérisau. Fils de Hans Ulrich, commerçant en textiles. 1790 Barbara Mettler, fille de Hans Ulrich Sturzenegger, veuve de Sebastian Mettler. Propriétaire d'une fabrique d'indiennes à Hérisau. En 1797, B. exigea et obtint, avec Gabriel Rüsch, la révision du Landbuch (Code cantonal). Agitateur et orateur populaire, il était favorable à un renouveau du système helvétique et ne cachait pas sa sympathie pour la France. Il recrutait ses partisans principalement à Hérisau et dans les environs et fut souvent qualifié de simple porte-parole du vice-landamman Johann Ulrich Wetter. Déclaré ennemi public en février 1798, il fut élu sénateur sous l'Helvétique en avril de la même année. En raison de son engagement politique, il négligea son entreprise, fit faillite en 1800 et dut par conséquent remettre sa charge. B. se rendit alors à Amsterdam et, en 1805, aux Etats-Unis, où il mourut en 1817.

Sources et bibliographie

  • «Lehrer Tanner: Die Revolution im Kanton Appenzell in den Jahren 1798-1803», in AJb, 11, 1864, 13-17
  • AppGesch, 2, 270-293
  • Th. Fuchs, Herisau, 1999, 147-149
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Hans Konrad Bundt
Dates biographiques ∗︎ 14.9.1767 ✝︎ 1817