de fr it

Johann UlrichWalser

28.2.1798 à Teufen (AR), 30.3.1866 à Bâle, prot., de Teufen. Fils de Johann Jakob, riche médecin et pharmacien, et d'Anna Katharina Eugster. 1818 Maria Juliana Hurter, fille de Johann Heinrich, médecin et pharmacien. Gymnase à Schaffhouse, études de théologie à Tübingen (1815-1817). Pasteur à Grub (AR, 1817-1832), puis à Liestal (1833-1837). Dès 1838, W. fut propriétaire d'une imprimerie et éditeur à Liestal, Reinach (BL) et Arlesheim, puis, à partir de 1843, à Birsfelden. Dans les Rhodes-Extérieures déjà, il mit sa plume au service de ses positions radicales, s'attaquant surtout au corps pastoral et encourageant la révision de la Constitution cantonale. Secrétaire de la commission chargée de la révision du Landbuch des Rhodes-Extérieures (1831-1832). Editeur et rédacteur de l'organe radical Der Freie Baselbieter (1834), fondateur et rédacteur du Basellandschaftliches Volksblatt (1835-1853). Il édita les écrits révolutionnaires d'auteurs allemands (1846-1849). Membre de la Constituante (1850-1851), puis député au Grand Conseil de Bâle-Campagne (1851-1854 et 1864-1866), membre du Conseil communal (exécutif) de Muttenz (1851-1854), secrétaire de la Constituante (1863). Etabli à Bâle dès 1860, il siégea à la commission de la Banque cantonale de Bâle-Campagne (1864-1866). Militant intransigeant, W. fut l'un des principaux artisans de l'essor des radicaux en Suisse.

Sources et bibliographie

  • Correspondance avec Gottlieb Büchler, StAAR
  • AJb, 1908, 33-84
  • R. Blum, Die politische Beteiligung des Volkes im jungen Kanton Baselland (1832-1875), 1977
  • T.C. Müller, «Ein Appenzeller Pfarrer als politischer Entwicklungshelfer», in AJb, 1999, 45-72
  • M. Stohler, «Johann Ulrich Walser», in Baselbieter Heimatbuch, 24, 2003, 83-89
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.2.1798 ✝︎ 30.3.1866