de fr it

ConradZellweger

30.10.1659 à Trogen, 17.2.1749 à Trogen, prot., de Trogen. Fils de Conrad (->). 1691 Maria Magdalena Tanner, fille de Laurenz Tanner (1631-1701). Après sa formation commerciale dans une maison saint-galloise à Lyon (1679-1683), Z. semble avoir échappé de justesse aux persécutions infligées aux huguenots. De retour à Trogen, il travailla comme facteur pour des négociants étrangers, Hans Conrad Hutsch à Feldkirch, en particulier. Il fut conseiller et secrétaire de la commune (Kirchhöri) de Trogen (1692-1698), capitaine du pays des Rhodes-Extérieures (1698-1701), trésorier (1704-1721) et vice-landamman (1721-1732). Dès 1717, Z. et son fils Conrad (1694-1771) exportèrent des toiles à Lyon, où ils firent construire un entrepôt et eurent leurs propres commis. Ils continuèrent à acheter des tissus, moyennant commission, pour le compte d'autres marchands. Ayant investi dans la Compagnie des Indes orientales, ils essuyèrent de lourdes pertes en 1719. En 1726, après avoir remis ses affaires à ses fils Conrad et Johannes (->), Z. se consacra avant tout à la politique. A deux reprises, il ne fut pas réélu au gouvernement, en 1701, à cause du conflit relatif à l'adoption du calendrier grégorien et, en 1732, lors du Landhandel. A la tête du parti des Doux, Z. fut destitué par les Durs. Il dut en outre s'acquitter d'une forte amende et fut exclu à vie de toute fonction. Econome, doté d'une stricte morale du travail, Z. passa pour un avare auprès de ses contemporains.

Sources et bibliographie

  • Arch. commerciales Zellweger, livres de comptes, StAAR
  • Holderegger, Unternehmer, 72, 103
  • AppGesch, 2, 157-183
  • "Bande der Hochachtung und Liebe", cat. expo. Trogen, 2000, 12-14
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Zellweger, Conrad", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015142/2014-02-05/, consulté le 30.11.2020.