de fr it

JakobZellweger

22.12.1723 à Lyon, 16.12.1808 à Trogen, prot., de Trogen. Fils de Johannes (->). 1754 Anna Maria Wetter, fille de Johann Laurenz, négociant. Directeur de la filiale lyonnaise de l'entreprise paternelle jusqu'en 1762, puis de la maison mère à Trogen. En 1774, Z. se sépara de son frère et associé Johannes (->) pour fonder la maison Zellweger älter & Comp. (filiales à Lyon et à Gênes). Conseiller à Trogen (1762), capitaine d'Appenzell Rhodes-Extérieures (1780-1781), trésorier (1781-1782), vice-landamman (1783-1793), landamman et délégué à la Diète (1794-1797). Après son exil au Vorarlberg (1798), Z. fut landamman du gouvernement intérimaire (1799). Entre 1760 et 1763, il se fit construire une maison décorée de superbes stucs (future cure de Trogen) et, en 1764, fonda un asile pour indigents et orphelins. Il finança l'ameublement, destiné à faire impression, de la nouvelle église de Trogen, construite entre 1779 et 1782. Figure du capitalisme commercial européen, Z. vécut, avec son frère, l'apogée du négoce textile appenzellois.

Sources et bibliographie

  • Fonds, KBAR
  • MAH AR, 2, 1980, 89-103
  • Holderegger, Unternehmer
  • "Bande der Hochachtung und Liebe", cat. expo. Trogen, 2000, 22-25
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Zellweger, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.09.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015144/2012-09-26/, consulté le 26.11.2020.