de fr it

LaurenzZellweger

2.8.1692 à Trogen, 6.5.1764 à Trogen, prot., de Trogen. Fils de Conrad (->). Frère de Johannes (->). Célibataire. Apprentissage chez le médecin Johann Jakob Scheuchzer à Zurich, études de médecine auprès de Herman Boerhaave à Leyde (1710-1713). En 1713, Z. ouvrit un important cabinet à Trogen. En outre, il réorganisa les archives cantonales d'Appenzell Rhodes-Extérieures (1723-1729), fut conseiller, secrétaire communal de Trogen et chancelier (1726-1729), examinateur (dès 1728), intendant de l'arsenal des Rhodes-Extérieures (1729-1732), membre du Grand Conseil et archiviste cantonal (1732-1734). Ayant pris le parti des Doux pendant le Landhandel, Z. fut banni du Conseil en 1734 et exclu à vie de toute fonction politique. Il raconta ces expériences dans deux ouvrages restés inédits. Dès 1723, lui et Johann Jakob Bodmer constituèrent le noyau du cercle des Lumières zurichois, qui vint plusieurs fois tenir débat à Trogen et avec les membres duquel il correspondit. Membre de la Société des peintres à Zurich, de celle des sciences naturelles de Zurich, cofondateur de la Société helvétique.

Sources et bibliographie

  • Correspondance et écrits, KBAR
  • UB Bern
  • ZBZ
  • P. Kellenberger, Laurenz Zellweger von Trogen, 1692-1764, 1951
  • H. Eisenhut, «Gelehrte auf Molkenkur», in Heilkunst und schöne Künste, éd. H. Eisenhut et al., 2011, 271-301
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Zellweger, Laurenz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.09.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015146/2012-09-28/, consulté le 28.10.2020.