de fr it

Johann JakobZuberbühler

3.6.1723 à Speicher, 28.5.1803 à Speicher, prot., de Speicher. Fils de Johannes, médecin, et de Catharina Schläpfer. Frère de Johann Laurenz (->). 1745 Elsbeth Schläpfer, fille de Hans Georg, président de Trogen. Après le gymnase à Saint-Gall (1734-1739), Z. étudia la médecine à Halle (doctorat en 1743), en même temps que son cousin Johann Jakob (->), avec qui il resta très lié. Médecin et conseiller (1747-1762) à Speicher. Capitaine du pays (1762-1780), délégué à la Diète (dix-neuf fois entre 1771 et 1793), trésorier (1780-1781), vice-landamman (1781-1782) et landamman des Rhodes-Extérieures (1782-1794). Au niveau communal, Z. contribua à une meilleure gestion des finances et à l'augmentation de la fortune publique. Comme capitaine du pays, il parvint à obtenir une livraison de céréales d'Allemagne du Sud lors de la famine de 1770. Juge d'instruction, il était réputé pour sa sévérité. En 1777, il participa à Soleure au renouvellement de l'alliance avec la France. Politicien conservateur, il se plaignit de l'absence de censure de l'Appenzeller Kalender (1769) et se prononça contre les paratonnerres (1785), arguant que si les gens devaient cesser de craindre le tonnerre et la foudre, leur respect des avertissements divins diminuerait et que bientôt plus rien ne pourrait les réfréner. En 1798, craignant l'avance française, il se réfugia temporairement dans le Vorarlberg. Il entretint une active correspondance avec diverses personnalités de son temps. En 1747, il fit construire à Speicher une maison de maître de quatre étages.

Sources et bibliographie

  • Coll. d'ordonnances médicales de 1792, KBAR
  • B. Tanner, Speicher im Kanton Appenzell, 1853, 246-250
  • AppGesch., 2
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Zuberbühler, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015148/2014-02-24/, consulté le 29.10.2020.