de fr it

Malacrida

Famille protestante originaire de la région du lac de Côme, puis installée en Valteline d'où elle fut chassée en 1620, après le Sacro Macello. Elisäus se réfugia à Paris. Il s'y lia d'amitié avec des officiers bernois, qui s'occupèrent de son fils Peter (✝︎1684). Pasteur à Reutigen (1649) et à Schlosswil (1659), aumônier dans le régiment d'Erlach au service de France (1671), Peter fut reçu habitant perpétuel à Berne en 1671. Son fils aîné Elisäus (->) fut le premier pasteur de la colonie suisse de Potsdam. Le deuxième fils de Peter, Nikolaus (->), fonda en 1702 la Banque Malacrida. Il acheta en 1712 ou 1713 le moulin à papier de Worblaufen, que son fils Niklaus Emanuel vendit plus tard à son beau-frère David Gruner. La lignée bernoise des M. s'éteignit en 1763 avec la mort de Niklaus Emanuel.

Sources et bibliographie

  • J.R. Gruner, Genealogien der burgerlichen regimentsfähigen Geschlechter der Stadt Bern, ms., s.d., 147-148 (BBB)
  • H. Gugger, Ittigen, 1998, 231-233