de fr it

JakobMötteli vom Rappenstein

Mentionné pour la première fois en 1465, vers 1521, d'Unterwald (1465), de Lindau sur le lac de Constance (1475-1481), de Zurich (1488-1490). Fils de Rudolf (->). 1) 1487 NN von Breitenlandenberg von Altenklingen, 2) vers 1490 Justina Roll von Bonstetten, fille d'Andreas, chevalier. Originaire d'une famille de marchands de Ravensburg, M. fut lui-même négociant, puis seigneur justicier. Son implication dans une affaire avec l'empereur Frédéric III et la ville de Lindau lui coûta quelques mois de détention et des frais élevés (affaire Mötteli, 1482-1486). En 1486/1489, il acheta la seigneurie de Pfyn et Dettighofen et fut coseigneur de Bürglen en 1488. Le bailli de Thurgovie lui remit en fief Mettlen et Oberbussnang (1489). M. acquit le château de Sulzberg (comm. Untereggen) en 1508 et la seigneurie de Wellenberg en 1512. Marchand au tempérament querelleur, ayant acheté des titres seigneuriaux, M. était le type même du parvenu du bas Moyen Age.

Sources et bibliographie

  • R. Durrer, «Die Familie vom Rappenstein, genannt Mötteli, und ihre Beziehungen zur Schweiz», in Gfr., 48-49, 1893-1894
  • R. Bosshard, «Militärunternehmer aus dem Thurgau gegen Ende des 15. Jahrhunderts», in ThBeitr., 134, 1997, 47-49, 65
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Jakob Mötteli
Dates biographiques Première mention 1465 ✝︎ vers 1521