de fr it

Frédéric-César deLa Harpe

Portrait de Frédéric-César de La Harpe. Huile sur toile de Marc-Louis Arlaud, 1838 (Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne; photographie Jean-Claude Ducret).
Portrait de Frédéric-César de La Harpe. Huile sur toile de Marc-Louis Arlaud, 1838 (Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne; photographie Jean-Claude Ducret). […]

6.4.1754 à Rolle, 30.3.1838 à Lausanne, protestant, de Rolle, Tartegnin et Lausanne. Fils de Sigismond de La Harpe, capitaine et conseiller de Rolle, et de Sophie Dorothée Crinsoz de Colombier. Cousin d'Amédée de La Harpe. 1791, à Saint-Pétersbourg, Dorothée Catherine Boehtlingk, fille de Lewin Fabian Boehtlingk, riche négociant russe. Beau-frère d'Henri Monod fils. Frédéric-César de La Harpe étudia à l'école de Haldenstein (plus tard Philanthropin de Marschlins) et à l'Université de Tübingen, où il se lia d'amitié avec Henri Monod père; il obtint son doctorat en droit en 1774. Avocat à la Chambre des appellations romandes, membre du Conseil des Deux-Cents de Lausanne, il souffrit de la sujétion du Pays de Vaud à Berne et s'expatria en 1782. Il accompagna de jeunes Russes lors de leur Grand Tour et fut reçu dans la franc-maçonnerie à Naples. De 1783 à 1795, il fut précepteur de deux petits-fils de Catherine II de Russie, Alexandre et Constantin, auxquels il donna un enseignement empreint de républicanisme. Proscrit par Berne pour avoir approuvé les banquets révolutionnaires qui eurent lieu en 1791 dans le Pays de Vaud, il s'installa en 1795 à Genthod, en territoire genevois, puis à Paris en 1796. Après la mort de son cousin Amédée (1796), il réclama à Berne la réhabilitation du général et la restitution de ses biens. Ce combat se mua en revendication politique. La Harpe demanda à Berne la liberté du Pays de Vaud et publia les deux parties de son Essai sur la constitution du Pays de Vaud (1796 et 1797). Le 9 décembre 1797, il remit une pétition au Directoire, lequel plaça les habitants du Pays de Vaud sous la protection de la France le 28 décembre, prélude à l'invasion française. La Harpe plaida pour la constitution de la République helvétique; le 29 juin 1798, il fut élu membre du Directoire, poste dont il fut chassé par le coup d'Etat du 7 janvier 1800. Il tenta en vain de montrer à la France que les énormes contributions de guerre exigées poussèrent les Suisses du côté des partisans de l'Ancien Régime. Hors un séjour à Saint-Pétersbourg d'août 1801 à mai 1802 auprès de son ancien élève, devenu le tsar Alexandre Ier, La Harpe vécut près de Paris entre 1800 et 1814. Retiré de la politique, il se consacra à la lecture et à l'écriture. Entre janvier et mars 1814, il intervint auprès du tsar pour sauvegarder l'indépendance du canton de Vaud, puis représenta plusieurs cantons au congrès de Vienne. Il s'établit à Lausanne en 1816. Député libéral au Grand Conseil (1817-1828), collaborateur au Nouvelliste vaudois, il continua à lutter pour la liberté religieuse (Réveil) et les droits individuels.

Sources et bibliographie

  • Biaudet, Jean Charles; Nicod, Françoise  (éd.): Correspondance de Frédéric-César de La Harpe et Alexandre Ier. Suivie de la correspondance de Frédéric-César de La Harpe avec les membres de la famille impériale de Russie, 3 vol., 1978-1980.
  • Biaudet, Jean Charles; Jequier, Marie-Claude (éd.): Correspondance de Frédéric-César de La Harpe sous la République helvétique, 4 vol., 1982-2004.
  • Jequier, Marie-Claude: «Frédéric-César de La Harpe. Une vie au service de la liberté», in: Revue historique vaudoise, 1999, pp. 5-27.
  • Rochat, Antoine: «Frédéric-César de La Harpe (1754-1838)», in: Chuard, Corinne (éd.): Vaud sous l'Acte de Médiation, 1803-1813. La naissance d'un canton confédéré, 2002, pp. 47-51.
Complété par la rédaction
  • Meuwly, Olivier (dir.): Frédéric-César de La Harpe. 1754-1838, 2011.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 6.4.1754 ✝︎ 30.3.1838

Suggestion de citation

Rochat, Antoine: "La Harpe, Frédéric-César de", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.08.2020. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015222/2020-08-27/, consulté le 21.01.2021.