de fr it

Nauders

Comm. autrichienne, distr. de Landeck (Tyrol), au nord du col de Reschen. Le village de N., qui se trouvait sur la via Claudia Augusta, achevée vers 50 apr. J.-C., s'appelait Inutrium à l'époque romaine. Dès le Xe s., N. fut le siège de la juridiction de Naudersberg, qui appartenait au comté du Vinschgau (val Venosta) et qui englobait la Basse-Engadine. Dès 1300 au moins, un poste de douane tyrolien se trouvait à Finstermünz (passage de l'Inn). Les seigneurs de Tarasp possédaient des biens à N. Au bas Moyen Age et jusqu'au rachat des droits autrichiens en 1652, la Basse-Engadine releva pour la justice criminelle de l'administrateur du château de Naudersberg. En 1475, les Engadinois refusèrent de payer à ce dernier la dîme des poules. Lors de la guerre des Poules (Hennenkrieg) qui suivit et de celle de Souabe en 1499, ils détruisirent le château. Des conflits éclatèrent aussi au sujet de possessions grisonnes dans la zone de Galtür. En 1609, une avalanche détruisit vingt-deux maisons; en 1880, un incendie en ravagea 155. La nouvelle route de Pfunds fut construite entre 1850 et 1854. Jusqu'en 1912, tout le trafic entre l'Engadine et Landeck passait par N., qui continue à entretenir des relations étroites avec la Basse-Engadine.

Sources et bibliographie

  • L. Thoma, Schloss Naudersberg, 2000
Liens
Autres liens
e-LIR
Notices d'autorité
GND

Suggestion de citation

Eugen Grimm, Paul: "Nauders", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.07.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015293/2009-07-08/, consulté le 28.11.2020.