de fr it

Obervaz

Ancienne juridiction de la Ligue de la Maison-Dieu (Etat libre des Trois Ligues), comprenant les communautés de voisinage d'O., de Stierva et de Mutten, à l'extrémité sud de la gorge de l'Albula (Schinschlucht). Terre d'origine des barons de Vaz documentés en 1135. Le développement de la région sur la rive gauche de l'Albula est postérieur à l'an mille: Stierva fut édifiée par une population romane, Mutten à l'initiative des Vaz, puis par des Walser après 1300. O. passa en 1338 aux comtes de Werdenberg-Sargans qui la vendirent en 1456 à l'évêque de Coire; les droits seigneuriaux subsistèrent jusqu'en 1803. Des conflits portant sur les limites avec Churwalden éclatèrent dans la seconde moitié du XVe s. Dans la Ligue de la Maison-Dieu, la juridiction d'O. disposait d'une voix. Avec Bergün, elle constituait la haute juridiction de Greifenstein. Les communautés de voisinage de Stierva et de Mutten formaient un quart et O. les trois autres quarts de la juridiction. Mutten, isolée et germanophone, adhéra à la Réforme en 1582. O. fusionna en 1851 avec la juridiction de Tiefencastel et fut rattaché au cercle d'Alvaschein, qui fait partie du district de l'Albula.

Sources et bibliographie

  • J.J. Simonet, Obervaz, 3 parties, [1913]-1921
Liens
Autres liens
e-LIR
Indexation thématique
Entités politiques / Juridiction