de fr it

Gundelingen

Hameau à la limite des comm. de Hildisrieden et de Rain LU. 1256 Gundoldingin. G. était l'un des domaines de la communauté du Berghof, appelée circonscription (Steuerbrief) de Berghof après 1780 et partagée entre plusieurs communes en 1836-1838. Jusqu'au XIVe s., G. fut probablement le chef-lieu et le siège du tribunal de la communauté. Une juridiction y est mentionnée en 1256 et, vers 1306 encore, le nom de G. s'appliquait à toute la communauté, dont le centre se déplaça ensuite vers le domaine de Ludiswil. G. faisait alors partie du bailliage autrichien de Sempach, puis, au XIVe s., passa en gage aux barons de Grünenberg et devint une partie du bailliage de Rothenburg. Un moulin est mentionné dès 1585, avec un broyeur en 1603, plus tard avec une scierie; le droit de boulangerie est attesté au XVIIIe s. G. paraît avoir pratiqué l'assolement triennal à la fin du Moyen Age.

Sources et bibliographie

  • A.-M. Dubler, Müller und Mühlen im alten Staat Luzern, 1978, 170
  • G.P. Marchal, Sempach 1386, 1986

Suggestion de citation

Hörsch, Waltraud: "Gundelingen", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 08.03.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/015324/2006-03-08/, consulté le 29.09.2020.