de fr it

FranchinoRusca

Mentionné dès 1419, en mars 1466, de Côme. Fils de Giovanni. Comte. Beatrice Casati, fille de Francesco, de Milan. A la mort de son parent Loterio (->) en 1419, R. hérita d'une partie du comté de Lugano et des pievi de Riva San Vitale et de Balerna. Ces fiefs du duc de Milan furent confisqués en 1434 par Philippe-Marie Visconti qui les attribua à Aloisio Sanseverino. R. conserva néanmoins son titre de comte et reçut en fief, en compensation des pertes subies dans le Sottoceneri, la pieve de la Valtravaglia et Arona (1438). En septembre 1439, le duc lui inféoda, en échange d'Arona, la pieve de Locarno qui resta sous le contrôle de sa puissante famille jusqu'à la conquête par les Confédérés en 1513.

Après la mort d'Aloisio Sanseverino et de Philippe-Marie Visconti et la proclamation de la République ambrosienne (1447), R. chercha à profiter du changement de régime et de sa fragilité pour reconquérir les fiefs du Sottoceneri et la seigneurie de Côme, confisquée à sa famille en 1416. Il s'appuya sur la confirmation du 5 octobre 1448 de l'empereur Frédéric III qui reconnaissait au comte la possession en tant que fiefs impériaux du Locarnais, de Brissago et de la Valtravaglia, ainsi que du Luganais, de Riva San Vitale, Mendrisio et Balerna. Fort de cette concession, R. envahit le Sottoceneri en novembre 1448; malgré les alliances avec les Uranais, enrôlés comme mercenaires pour s'emparer de la place forte de Bellinzone, et avec Heinrich von Sax, seigneur de la Mesolcina, l'audacieux plan de reconquête échoua. Bellinzone résista à l'assaut alors que R., qui n'arriva pas à Côme, dut affronter la contre-offensive républicaine menée par Giovanni della Noce. Après un affrontement à Chiasso, ce dernier réussit à reprendre le contrôle des territoires et des forteresses au sud du Monte Ceneri et gagna Locarno où il mena de violentes représailles, aidé par quelques membres des Capitanei hostiles au pouvoir des R. Les troupes uranaises engagées par le comte subirent une cuisante défaite à la bataille de Castione (6 juillet 1449). Ce revers militaire poussa R. à s'allier à François Sforza qui, après s'être imposé à Milan quelques mois plus tard, lui confirma ses fiefs dans le Locarnais, le val d'Intelvi et la région du lac de Lugano (Osteno, Cima), mais pas dans le reste du Luganais. Condottiere entreprenant, R. connut des succès mais également des échecs politiques et militaires. Il contribua à réaffirmer temporairement le pouvoir de sa famille, déjà en déclin dans la région de Côme, sur une grande partie des territoires du sud des Alpes relevant du duché de Milan; une influence que les R. perdirent ensuite progressivement.

Sources et bibliographie

  • BSSI, 1895, 1-7, 33-41, 65-70, 97-101, 153-159; 1979, 153-202
  • G. Chiesi, éd., Il Medioevo nelle carte, 1991, 222-224
  • Ticino ducale, I/1-3
En bref
Dates biographiques Première mention 1419 ✝︎ en mars 1466
Indexation thématique
Politique / Société (1250-1800)