de fr it

Cernay

Seigneurie des comtes de Ferrette (Haut-Rhin), vendue en 1271 par Ulrich à l'évêque de Bâle, reprise à titre de fief. Elle passa à la maison d'Autriche en 1324, au roi de France en 1648. La ville de C. est citée pour la première fois vers 1150 (Sennenheim). Jusqu'à 1539, la dîme était versée pour moitié à l'abbaye alsacienne de Murbach, pour moitié à l'évêque de Bâle qui resta seul décimateur (le bâtiment de la cour dîmière fut vendu à la Révolution). Le chapitre Saint-Pierre de Bâle, celui du couvent de Saint-Léonard de Bâle, l'abbaye de Lucelle étaient aussi propriétaires à C. Papeteries dès le XVe s., indiennes, filatures de coton, de laine (dont celle d'Henri de Sandoz, d'origine suisse), blanchiments. Le Glaronais Jean Caspar Zweifel dirigea un asile agricole selon les principes de Pestalozzi et de Fellenberg.

Sources et bibliographie

  • A. Behra, «L'ancienne Cour dîmière des princes-évêques de Bâle à Cernay», in Annu. de la Soc. d'hist. sundgovienne, 1934, 33-38
  • Le Haut-Rhin: dict. des comm., 1, 1980, 259-278
Liens
Notices d'autorité
GND
Indexation thématique
Entités politiques / Seigneurie