de fr it

Josue vonBeroldingen

Armoiries du landamman uranais, telles qu'elles figurent dans la lettre d'anoblissement du 12 mai 1521 octroyée par Charles Quint (Staatsarchiv Uri, Altdorf, P-9/137).
Armoiries du landamman uranais, telles qu'elles figurent dans la lettre d'anoblissement du 12 mai 1521 octroyée par Charles Quint (Staatsarchiv Uri, Altdorf, P-9/137).

2.9.1495, 13.3.1563, cath., d'Uri, à Altdorf. Fils d'Andreas (->) et de Barbara Zurenseller. 1) Ursula von Hohenlandenberg, 2) Anna Katharina von Heidegg, fille du donzel Johann Jakob, seigneur de Kienberg. B. fit ses études à Milan. En 1515, il combattit à Marignan, puis entreprit un pèlerinage en Terre sainte, probablement pour remercier Dieu d'en être réchappé; il en revint chevalier du Saint-Sépulcre en 1518. Outre des biens à Altdorf, B. possédait le domaine familial de Seelisberg et son petit château, qu'il pourvut d'une chapelle en 1545. Il institua en outre une prébende familiale à Altdorf. En 1523, il acquit de son beau-frère Ulrich von Schlandersberg les juridictions de Malans et de Jenins, qu'il revendit en 1533. Il acheta en 1553 la seigneurie de Steinegg en Thurgovie. Il bénéficia de revenus considérables en tant que capitaine de la garde pontificale de Bologne (dès 1542 environ), ainsi que de celle de Ravenne depuis 1560. B. avait pris en main la direction politique d'Uri en 1520 déjà. Il fut landamman en 1520-1523, 1534-1537, 1540-1542, 1546-1548, 1553-1555 et 1562-1563, et délégué à la Diète de 1516 à 1563. Il arbitra le différend entre les Confédérés et l'évêque de Bâle (1520), négocia l'alliance avec l'empereur Ferdinand Ier (1529), le traité de Saint-Julien (1530) et la paix de Zurich (1531). Lié d'amitié avec Mathieu Schiner, le nonce Giovanni Antonio Volpe et Charles Borromée, il mena une politique d'obédience strictement catholique et pontificale. En raison de ses liens avec Milan et les Médicis, il se trouva toute sa vie en opposition radicale avec Berne. L'empereur Charles Quint l'éleva à la noblesse héréditaire; le pape Paul III le nomma colonel et l'arma chevalier en 1542. B. fut l'un des Confédérés les plus remarquables de son temps.

Sources et bibliographie

  • AChap Einsiedeln, codex 1268/1194
  • AFam, StAUR
  • G. Muheim, «Die Tagsatzungs-Gesandten von Uri», in HNU, 16, 1910, 41-47
  • E. Bizozzero, Andreas von Beroldingen, 1935
  • MAH UR, 2, 1986
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF