de fr it

Johannes Meier vonErstfeld

Mentionné dès 1331 à Erstfeld, après 1378, d'Uri. Fils de Johann, mayor du Fraumünster à Bürglen (UR). Mayor du Fraumünster à Erstfeld de 1331 au plus tard à 1378, détenteur de nombreux fiefs héréditaires à Uri et Lucerne. Succédant à Johannes d'Attinghausen, E. est landammann d'Uri, de 1360 au plus tard à 1374. Sous son administration, le Conseil et le tribunal se développent et les droits féodaux que les couvents cisterciens de Wettingen, Kappel, Rathausen et Frauenthal possédaient à Uri sont rachetés. C'est l'époque également où une grande part du péage impérial de Flüelen revient au canton d'Uri. E. est le plus puissant représentant de la noblesse ministériale uranaise au XIVe s.

Sources et bibliographie

  • P. Hubler, Adel und führende Familien Uris im 13./14. Jahrhundert, 1973, surtout 130-136
En bref
Dates biographiques Première mention 1331 ✝︎ après 1378