de fr it

WalterRoll

vers 1520, avril 1591 à Altdorf (UR), cath., d'Uri. Fils de Peter, propriétaire foncier à Altdorf qui acquit la bourgeoisie d'Uri pour lui et ses fils en 1525, et d'Elisa Kretz. Ursula Zollikofer. Secrétaire baillival à Locarno, R. amassa rapidement une grande fortune grâce à son habileté en politique et en affaires. En 1554, il tenta de vendre les bailliages italiens aux Médicis et fut destitué en avril 1556 pour usurpation de fonctions. Il s'engagea en 1558, avec succès, contre l'entrée de Genève dans la Confédération. Colonel, il fut délégué d'Uri à la Diète. En 1574, R. fut à la tête d'un régiment de 4000 mercenaires aux Pays-Bas pour soutenir le roi d'Espagne dans la révolte des "gueux". L'affairisme dont il fit preuve dans sa charge de condottiere lui valut le surnom de détrousseur des princes. A la fin des années 1550, R. fut la tête de file du parti de la liberté, opposé à la France, qui donna naissance au parti espagnol. Il noua des liens très étroits avec la Savoie, Parme, Ferrare et Florence; il fut agent informateur et distributeur des pensions des Médicis dans la Confédération. Partisan de la Réforme catholique, R. contribua de manière décisive à la création du premier couvent de capucins établi au nord des Alpes, à Altdorf. Armé chevalier en 1557 par Philippe II à Londres, R. fut créé chevalier de l'Eperon d'or par le pape Paul IV en 1559.

Sources et bibliographie

  • E. Walder, Der Condottiere Walter Roll von Uri und die Beziehungen zwischen der Innerschweiz und Italien in der Wende zur Gegenreformation, 1551-1561, 1948
  • L. Haas, «Die spanischen Jahrgelder von 1588 und die politischen Faktionen in der Innerschweiz zur Zeit Ludwig Pfyffers», in RHES, 45, 1951, 81-108, 161-189