de fr it

Johann AntonSchmid

vers 1630, 14.7.1706 à Altdorf (UR), cath., d'Uri. Fils de Jost, capitaine de la Garde suisse au service de France, et de Maria Magdalena Tanner. 1654 Maria Anna Zwyer von Evibach, fille de Sebastian Peregrin Zwyer von Evibach. Beau-frère de Johann Franz Schmid von Bellikon, de Karl Konrad von Beroldingen et de Johann Heinrich Emanuel Bessler. Propriétaire foncier, S. détenait une concession minière. Enseigne dans la compagnie de son père. Délégué au renouvellement de l'alliance avec Louis XIV à Paris (1663). Vers 1665, il s'engagea à Turin où il devint capitaine d'une compagnie de la Garde suisse (1670). Intendant de l'arsenal (1669), délégué à la Diète (1670-1704), capitaine du pays (1676-1706), vice-landamman (1679-1681) et landamman d'Uri (1681-1683). Partisan influent du duc Charles Emmanuel II de Savoie dans les cantons catholiques, S. fit partie de plusieurs tribunaux d'arbitrage et fut chargé de missions diplomatiques importantes. Chevalier de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare.

Sources et bibliographie

  • K.F. Lusser, Geschichte des Kantons Uri von seinem Entstehen als Freistaat bis zur Verfassungs-Aenderung vom 5. Mai 1850, 1862, 276-277
  • F. Gisler, Wappen und Siegel der Landammänner von Uri, 1937